# A l’école : Réponse aux CM1

Mes amis,

Je vais très bien. Le voyage me réserve de très belles rencontres et je n’ai pas eu de gros problèmes. Comme je fais des pauses régulières pour visiter des écotopies, j’ai le temps de me reposer. Je ne suis donc pas encore trop fatigué !

J’ai croisés certains lieux magnifiques en Floride : je pense à la rivière Wacisa sur laquelle je me suis promené en canoë, aux forêts, avec les marais, et les arbres poussant dans l’eau, aux côtes du Golfe du Mexique avec leur plage de sable blanc.

Les alligators sont des animaux très zen ! Ils passent la plupart de leur temps immobiles à emmagasiner de la chaleur. Le gros de la photo dormait tranquillement sous un pont ! Le premier alligator que j’ai vu était juste au bord de la route. Les voitures le frôlaient à fond de train, mais lui restait tellement impassible que je l’ai cru mort un moment. Ils ne sont pas agressifs et n’attaquent pour se nourrir que des petits mammifères ou oiseaux. Ils sont plutôt fainéants et ne veulent donner qu’un coup de gueule, donc, normalement, les humains ne sont pas dans les proies qui les intéressent.

Je suis content que la question de la viande vous fasse vous poser plein de questions. Les diététiciens nous disent que la viande apporte de la graisse, des protéines, des minéraux. Ces éléments peuvent être assimilés par le corps humain. La question de savoir s’il y a quelque chose de bon pour le corps dans la viande dépend aussi largement de la quantité et surtout de la qualité de la viande que vous mangez ! Un mauvais steak haché de hamburger sera plus nocif qu’un poulet ayant gambadé dans les prairies de Twin Oaks Farm, la ferme biologique que j’ai visitée à Bonifay, en Floride !

La vie des animaux est en effet très différente dans la forêt ou dans certaines fermes qui les respectent et dans les élevages industriels, où ils ne sont considérés que comme des machines à produire de la viande, le plus rapidement et le moins cher possible. Mais il y a toujours un moment où l’humain décide de mettre à mort l’autre animal (mais pas n’importe lequel : pas l’autre homme par exemple, pas les animaux de compagnie non plus). Pourquoi ? Est-ce seulement pour se nourrir ou est-ce aussi pour montrer sa volonté de se sentir supérieur aux autres animaux, avec lesquels on ne se sent pas de choses en commun ?

Vous remarquerez que les animaux ne se mangent entre eux que pour satisfaire leurs besoins. Un alligator qui a suffisamment mangé pourra côtoyer de très près des oiseaux et autres petits rongeurs sans leur faire le moindre mal ! Et on ne peut pas dire que nous soyons naturellement bien équipés pour être des carnivores. Nous n’avons pas les dents des alligators, ni la force et la mâchoire des pythons, ni la rapidité des faucons… Certains défenseurs des animaux disent même que si on regarde notre dentition et nos membres, on est fait pour manger plutôt des fruits que de la viande ! On imagine souvent les hommes préhistoriques en train de chasser les mammouths. Mais ils étaient sans doute plus souvent en train de ramasser des baies, de manger des racines et de racler quelques carcasses. C’est avec la domestication des animaux et l’apparition de l’agriculture que certains ont dû commencer à manger plus souvent des animaux. D’ailleurs, ce moment où les hommes ont commencé à domestiquer plantes et animaux est un tournant très important de l’histoire humaine : on l’appelle « la révolution néolithique » – votre maîtresse vous en parlera sûrement. Mais pendant très longtemps, la viande était un plat très précieux. Cela ne fait que très peu d’année que presque tout le monde a envie de manger de la viande tout le temps ! Rien de naturel là-dedans ! Mon avis est que mises à part certaines conditions très rares où les animaux sont respectés et ont une vie de qualité, on a intérêt à se passer de viande (pour notre santé, pour ne pas soutenir l’élevage intensif, pour ne pas vivre comme si nous étions séparés de tous les autres animaux).

Qu’est-ce qu’un ami ? Voilà une belle question. Un ami est d’abord celui qui est lié à un autre par l’amitié. L’amitié c’est une relation joyeuse de partage de choses communes. Cela peut être une même façon de sentir, une même façon d’aimer les choses, des activités communes, des centres d’intérêts communs, une même Terre. Cela ne veut pas dire qu’on est identique. Mais on se trouve relié par certains aspects de nos vies et cela nous procure de la joie. Quand on aime un ami, on se réjouit quand il réussit et on est triste quand il a des problèmes, on apprécie passer du temps à partager ces choses en commun parce qu’on peut être authentique. Il y a des amis desquels on est plus ou moins proches : c’est sans doute ce que vous avez dit en distinguant copains et amis. Alors, la plupart des gens que je rencontre en voyage sont des amis : on a en commun, soit le vélo, soit le respect de la nature, soit simplement la présence sur le sol américain. Ensuite, plus je peux partager de choses, plus l’amitié est intense !

A bientôt,

Damien

→ Lettre des CM1

Retour → Carnet de Route

Retour à l’Accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s